Les usagers faibles

Les usagers faiblesDans certains cas, la victime d’un accident de la circulation peut être indemnisée de manière automatique de l’ensemble de ses dommages corporels.

Il s’agit de l’usager dit « faible ».

Les usagers faibles sont, entre autres :

  • les piétons,
  • les cyclistes,
  • les passagers du véhicule,
  • les personnes roulant à patins à roulette,

L’usager faible bénéficie d’une indemnisation de son préjudice corporel sans qu’il soit question de responsabilité.

Il faut pour cela :

  • être victime d’un accident de la circulation dans lequel est impliqué un véhicule automoteur ;
  • survenu sur la voie publique (ou sur les terrains ouverts au public ou sur les terrains non publics mais ouverts à un certain nombre de personnes ayant le droit de les fréquenter).

C’est l’assureur qui couvre la responsabilité du propriétaire ou du conducteur du véhicule automoteur impliqué dans l’accident ou, à défaut, le Fonds Commun de Garantie Automobile qui doit indemniser.

Cette indemnisation couvre les dommages résultant des lésions corporelles mais aussi les dégâts aux vêtements et les dommages occasionnés aux prothèses fonctionnelles.

L’indemnisation de l’usager faible n’exclut toutefois pas que celui soit considéré comme responsable de l’accident et qu’il doive indemniser le tiers (par exemple rembourser le capot abîmé du véhicule qui l’a heurté).